Main Content

« Paysans suisses »

La campagne de l’agriculture suisse au motif edelweiss.

ecolealaferme.ch est l’un des nombreux projets de la campagne « Paysans suisses ». La campagne d’image et ses différents projets sont présentés sur www.agriculture.ch.

Quelles sont les autres facettes de la campagne « Paysans suisses » ?

  • Affiches et spots télévisés
  • Présence dans les foires : « Paysans suisses » participent à tous les grands rendez-vous, ainsi qu’à beaucoup de manifestations régionales.
  • Brunch du 1er Août : à l’occasion de la Fête nationale, la population de tout le pays est invitée à savourer un Brunch à la ferme. Quelque 150 000 personnes sont accueillies dans plus de 350 exploitations chaque année.
  • « A la ferme », c’est l’espace en ligne par excellence pour la vente directe de produits et de services agricoles.
  • Visites d’étables : toute l’année, plus de 300 fermes ouvrent leurs portes aux visiteurs, pour les informer sur les modes de production et la provenance des denrées alimentaires.
  • La chaîne en ligne « BuureTV » diffuse des courts métrages sur les aspects les plus divers d’une agriculture innovante.
  • Poteaux indicateurs : les poteaux indicateurs informent de manière insolite visiteurs, clients, passants, promeneurs et randonneurs sur l’agriculture
  • Le théâtre à la ferme : en Suisse alémanique, hof-theater.ch organise des pièces de théâtre professionnelles dans les exploitations pour rapprocher la ville et la campagne.
  • La boutique en ligne de vêtements au motif edelweiss.
  • Brochures informatives et matériel publicitaire
  • Projets complémentaires des sections membres : les sections cantonales de l’USP réalisent toutes sortes de projets sous la même identité visuelle.

Pourquoi les familles paysannes suisses ont-elles besoin de publicité ?

Comme la quasi-totalité des paysans dans le monde, les familles paysannes suisses font face à de nombreux défis. L'agriculture représente - malgré la production de denrées alimentaires vitales - un secteur à faible valeur ajoutée. Cela tient notamment aux structures du marché où les multiples producteurs font face à seulement quelques acheteurs, ainsi qu'aux coûts d'investissement et de production élevés. Les paysans suisses respectent des normes strictes en matière d’écologie et de protection des animaux, ce qui engendre des coûts encore plus importants. En outre, la topographie pose des limites à leurs possibilités de croissance. La réforme, en marche depuis 20 ans, ainsi que la baisse des prix à la production, avec des revenus décevants à la clé, entraînent une disparition progressive des exploitations paysannes, qui ne sont plus qu’au nombre de 55 000 aujourd’hui. Elles ont fondu de moitié en l’espace de 30 ans. Les matières premières suisses n’ont un avenir que si elles sont appréciées à leur juste valeur et achetées au prix coûtant. Il faut donc sensibiliser la population pour qu’elle achète suisse et soit prête à payer un prix correct pour des denrées alimentaires produites ici.

Pourquoi la population ne sait-elle que peu de choses sur l’agriculture aujourd’hui ?

Alors qu’autrefois une grande partie de la population travaillait dans l’agriculture ou en était proche, le secteur primaire occupe à peine 3 % des actifs aujourd’hui. Plus de 75 % de la population vit désormais en ville ou dans les agglomérations. Ces Suisses et Suissesses n’ont guère l’occasion d’être en contact direct avec la production de denrées alimentaires. Ils ignorent souvent ces prestations spéciales de l’agriculture ou la saisonnalité des produits. La campagne de base « Paysans suisses » veut combler ce fossé entre ville et campagne !

Quels sont les objectifs de « Paysans suisses » ?

L’objectif est de tisser les liens entre ville et campagne, de renforcer la confiance dans l’agriculture indigène et de promouvoir la vente des produits. Les consommateurs doivent prendre conscience de l’origine des denrées alimentaires et tout ce qui est nécessaire pour mettre à disposition cette offre de grande qualité. « Paysans suisses » veut rendre visibles les prestations des familles paysannes pour la société et, ainsi montrer, l’importance que revêt l’agriculture pour notre pays.